On réfléchit à la vulnérabilité dès la première année de médecine

En 2011-2012, la « vulnérabilité » a été le fil rouge de la réflexion des étudiants de PACES (Première Année Commune aux Études de Santé). Cela a été l’occasion pour moi de faire une bonne mise au point sur le concept. Je la partage donc avec vous.

Continuer la lecture de On réfléchit à la vulnérabilité dès la première année de médecine

Le Docteur Peyron a lu

Nathalie Maillard, La vulnérabilité. Une nouvelle catégorie morale ?, Paris, Labor & Fides, 2012.

N. Maillard analyse le passage de l’autonomie à la vulnérabilité. Ce passage, récent dans la pensée anthropologique, s’est articulé autour de la pensée du corps, oublié par Kant. L’analyse de ce passage permet à l’auteur de revisiter les notions de sollicitude, de fragilité (qu’elle a tendance un peu confondre avec la vulnérabilité), de dignité, de « capabilités »… Ensuite, son analyse se porte sur les pensées de Ricoeur et Lévinas.

L’ouvrage est parfois un peu aride, mais la lecture est enrichissante, et surtout m’a permis de bien asseoir les notions d’autonomie, de vulnérabilité …. Un bon début….

Continuer la lecture de Le Docteur Peyron a lu