L. Molina a lu…

élogeL’auteur est un homme porteur d’un handicap moteur cérébral, dû à une asphyxie à la naissance. Ce qui l’a amené à vivre 17 ans en institut spécialisé au sein duquel on lui a dit qu’il ne pourrait jamais faire d’études supérieures. A l’heure actuelle, il est philosophe, donne des conférences et a écrit différents ouvrages.

Ce livre se présente sous la forme d’un dialogue avec Socrate, au cours duquel il aborde différents sujets de société de son point de vue d’handicapé. Cela permet une remise en question d’idées préconçues, concernant la prise en charge de ces personnes et leur vie au sein des instituts, le regard que la société porte sur eux et leur vision du monde.

Il manifeste particulièrement la joie de ces handicapés, ce qui dénote de la vision que nous en avons d’habitude. Ce livre, sans être une idéalisation de la faiblesse, est plein d’espérance et manifeste une beauté que l’on imaginerait pas.

L’engouement qu’il provoque actuellement semble provenir de la simplicité avec laquelle il nous transmet une joie simple provenant d’un homme dont on imaginerait volontiers le contraire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *